Agro/Agri

Bienvenue dans la première prairie de France

Avec 41 000 emplois (6,1% des emplois régionaux, le double de la moyenne nationale) et une production agricole dont la valeur approche les 2 milliards d’euros, l’agriculture est en Auvergne un secteur phare qui place naturellement l’agroalimentaire à la deuxième place des secteurs industriels pour sa valeur ajoutée.
L’Auvergne compte quatre filières d’excellence : la filière céréales qui s’appuie sur les productions de la Limagne, la filière viande avec des productions bovines reconnues mais aussi ovines, porcines et aviaires, la filière lait qui compte 9000 producteurs et la filière eaux.
L’agriculture occupe en Auvergne plus d’1,5 million d’hectares en surface agricole utilisée, soit 57% du territoire que l’on a ainsi baptisé première prairie de France.

Les céréales

La plaine de la Limagne est reconnue pour sa pratique des grandes cultures : céréales (blé, orge, maïs), oléagineux (colza, tournesol) et betterave sucrière. 270 000 hectares sont consacrés à la production céréalière.
Fleuron de cette production, l’entreprise Limagrain, quatrième semencier mondial, a établi son siège social sur le Biopôle Clermont-Limagne à Saint-Beauzire. Limagrain investit près de 15% de son chiffre d’affaires en recherche et développement (250 millions) et emploie quelques 2000 chercheurs dans 55 pays, ce qui en fait, avec l’INRA et Michelin, l’un des principaux pôles de recherche de la région.
Le pôle de compétitivité Céréales Vallée réunit quant à lui un plateau de compétences unique en matière d’innovation dans les céréales pour développer des projets collaboratifs, avec 80 adhérents et près de 900 acteurs publics et privés impliqués dans la recherche, l’industrie et la formation des filières céréalières.

Céréales vallée anime également le Laboratoire d’Innovation Territoriale (LIT) Grandes Cultures, une plateforme collaborative dédiée à la conception, l’évaluation et la diffusion de solutions innovantes pour et avec les agriculteurs, organisé autour de la Limagne-Val Allier, un territoire de 200 000 hectares. Le LIT associe les agriculteurs, acteurs de la recherche, de la formation et du développement, entreprises allant des grands groupes aux start-up, représentants de l’Etat, collectivités territoriales et associations citoyennes, souhaitant faire de leur territoire un des lieux référence en Europe pour la recherche et le développement de solution innovantes inspirées des principes de l’agro-écologie.

Parallèlement à la production de céréales et à l’activité de meunerie, une industrie tournée vers l’alimentation animale est présente (Alivert, Jambon SA, Pet Food Plus, Thivat Nutrition Animale).

La viande

Dans sa partie montagneuse, l’Auvergne est une région d’élevage extensif orientée vers la production de lait et de viande. Berceau de la race bovine Salers et de la race Aubrac, on y élève aussi beaucoup la Charolaise. La Ferrandaise est une race locale ancienne qui se développe de nouveau.
Essentiellement orientée vers la viande de boucherie, l’industrie des viandes s’appuie également sur l’élevage de volailles (dix labels rouges), l’élevage porcin (appellation “Porc d’Auvergne”) et les salaisons. L’Auvergne organise chaque année en octobre le « Sommet de l’Élevage » à Cournon-d’Auvergne, première manifestation de ce type en Europe.
Les quatre plus grands groupes industriels du secteur sont Arrivé Auvergne, Socopa, Doux et Celvia.

L’ADIV, Institut Technique Agroalimentaire des filières viande est aujourd’hui le leader français en prestations de R&D, audit, conseil, expertise et formation auprès des industries carnées. Bénéficiant de la qualification d’ITAI (Institut Technique Agro Industriel) et de l’agrément SRC (Société de Recherche sous Contrat) respectivement délivrés par le Ministère en charge de l’Agriculture et Bpifrance, l’ADIV propose des prestations personnalisées et modulables pour soutenir et structurer les projets d’innovation, accompagnant ainsi les entreprises, selon leurs besoins, de l’idée à son industrialisation : extension de gamme, meilleure valorisation des matières premières, création de produits à partir de nouveaux procédés ou encore d’innovations technologiques « de rupture ».

Les eaux

Avec 109 sources d’eaux minérales, l’Auvergne est dans le domaine des eaux la première région en Europe avec six marques nationales ou internationales. Parmi elles, Vichy Célestins et Vichy Saint-Yorre, Chateldon, Rozana ou encore la plus connue, Volvic. Le secteur des eaux minérales est particulièrement bien représenté avec Volvic, mais aussi le Groupe Alma (Saint-Yorre, Vichy Célestins, Chateldon et Rozana), Sainte-Marguerite, Châteauneuf, Saint-Diéry, Saint-Géron, Arvie, SMDA (Mont-Dore), ou encore Aquamark (Laqueuille).

Le fromage

L’Auvergne est une région importante pour la production de fromages. Avec 50 000 tonnes, elle produit le quart de la production française de fromages AOP en 2011. Parmi une production riche et variée, cinq appellations agricoles fromagères bénéficient de la protection AOP : Bleu d’Auvergne, Fourme d’Ambert, Salers, Cantal et Saint-nectaire.
Les plus grandes entreprises françaises sont implantées sur le territoire : Sodiaal (Candia), Bongrain, Lactalis, 3A-Fromageries Occitanes, Société laitière des volcans d’Auvergne et des PME locales reconnues : Dischamp, Walchli, Garmy…